sábado, 23 de febrero de 2013

LaboratoireSLD

« Salud L. approfondit ses connaissances techniques précédentes (méthodologie scientifique, études de psychologie, techniques de danse différentes: classique, moderne, contemporaine, composition, théorie du geste de Delsarte, tauromachie , life form, flamenco et diverses études). A partir de ces principes, elle s'est proposée, dans ce laboratoire, d'amplifier son expérimentation chorégraphique. En partant de la danse, la chorégraphie devient un langage à travers la comparaison, l'assimilation et la différenciation avec d'autres langages tels que le cinéma, le théâtre, la télévision, le numérique (...), à la recherche d'un contact physique avec la pensée elle même, "incarnée", de même que le contact avec le phénomène qu’est le public dans l'acte performatif. Art de la scène "découvert", une danse de l'essence (¿?).

Dans ce laboratoire sont repensées: La relation entre le danseur-acteur et le spectateur, acteur lui aussi; la relation entre le texte chorégraphique et le chorégraphe , le danseur-acteur, le spectateur -acteur, le spectateur-acteur à distance et enfin le lecteur; est repensé aussi le but même de la danse et de la chorégraphie, de l'éthique et de la technique employée.

Au gré de l'intuition, on radicalise l' attraction pour le texte (littéraire, texte écrit, musical, filmique et l'image comme texte, signe et symbole) au profit de la chorégraphie. En adaptant et en revisant des textes, classiques ou non, à partir de l'optique de leur structure comme une réinterprétation ou une réactualisation. On n'utilise pas les mots des textes, mais leurs traductions « choréo-éthiques »; on n'ajoute rien aux textes, on ne les modifie pas , mais on construit rigoureusement sur les structures intérieures de l'oeuvre elle même pour les rendre visibles.

Pour Salud López la danse est: pensée (mots , partie et oeuvre), avant, avec et après le mot et le geste. Elle est perception, mouvement, émotion et sentiment, pré-in- et conscient du corps transi de lui-même. La danse commence où le mot est verbe ».

--------------------

Avec le laboratoire comme point de départ, d'autres activités ou applications du laboratoire se réalisent, ouvertes à tout public et à d'autres programmes, liés à différentes entités et organismes avec des programmations pensées pour ces structures de collaboration, que nous appellerons objet spécifiques. De plus, pendant le laboratoire se produiront différentes oeuvres artistiques, de danse, scéniques, musicales, audiovisuelles, plastiques. Mais aussi une archive audiovisuelle, un dictionnaire et une revue, comme objets qui servent de liaison entre les différentes matières données et réalisées par les propres participants au laboratoire, Seront aussi exposées les différentes démarches proposées pour des initiatives sociales, éducatives, le travail thérapeutique, et scientifique, fruits des réflexions et pratiques réalisées dans le laboratoire.

La dernière semaine du laboratoire se déroulera en conclusion de la première partie. Un événement sera organisé par les participants et les collaborateurs. Dans cet événement, qui aura la forme d'une exposition, d'un festival, d'une foire, seront exposés les travaux réalisés pendant le laboratoire. Tout le matériel généré, la bibliographie et les différents objets seront archivés comme matériel de consultation disponible en ligne à travers différents dispositifs.

Le laboratoire fonctionnera avec le suivi d'un groupe de réflexion externe et consultatif, formé par des personnes représentantes de différents domaines, pour aider à valoriser les expériences, ses implications et ses dérives, mais également à établir des buts concrets, permettant à ceux de la *version 0* du laboratoire, de valider cette expérience pédagogique comme enseignement supérieur. Le laboratoireSLD constitue en lui-même un travail sur le terrain pour les étudiants en danse de l'université Paris VIII qui sont en train de collaborer à sa construction, (Appel à participation à collaborer lancée en décembre 2012) et a comme objectifs:

1.- Montrer comment on peut arriver, depuis les connaissances et les expériences réalisées à travers la création artistique , à parler et rechercher dans différents domaines comme le domaine scientifique (physique, anthropologie, immunologie…), le domaine des sciences sociales (historique, économique, idéologique, politique, artistique et littéraire) ou le domaine linguistique.

2.- Établir les fondements, les bases théoriques et une méthodologie de travail dans le domaine de la creation artistique.

3.- Introduire un moteur de dynamisation, à travers l'animation de projets culturels, scientifiques, éducatifs économiques et sociaux, qui partent de la création artistique.

4.- Acquérir et trouver les connaissances techniques, les outils et la dynamique de travail nécessaires pour intégrer toutes les ressources qu'il faut mettre en marche pour réaliser des projets.

5.- Obtenir une solide connaissance du corps (dans son acceptation la plus ample, qui inclut la pensée et la distance) ses possibilités expressives et communicatives comme point de départ.

6.- Comprendre la mécanique du corps et des objets, son interaction avec des notions de type psychologique (perspectives, affectives et identitaires), socio-économique, éthico-politique et esthétique.

7.- Connaître les théories et pratiques des différentes manières d'entrer en action depuis le corps et l'ensemble des choix a priori entre différents plans, contextes et paysages.

8.- Établir les structures nécessaires pour entreprendre des actions et élaborer des langages plus complexes.

9.- Aiguiser la perception, l'intuition, le sens critique et auto-critique, mais aussi la capacité analytique des différents enjeux mis en pratique.

10.- Apprendre à reconnaître dans l'urgence ce qui est demandé, les recours et les possibilités de ce qui est disponible pour mettre en fonctionnement les moyens nécessaires selon les situations, en prenant en compte les différentes approches et contextes.

11.- Concevoir et réaliser un projet ou une oeuvre artistique, de caractère éducatif, social et de recherche, mais aussi savoir l'exposer et le promouvoir.

12.- Pratiquer de manière fluide les outils qui sont proposés.

13.- Utilisation et application des connaissances acquises à de nouvelles situations, à des projets plus complexes.

14.- Apprendre des erreurs pour les sauver, les reconduire, les utiliser.

15.- Explorer les bases de la représentation, les gestes, les temps, les émotions et les pensées.

16.- Donner vie aux interprétations en ajoutant de nouvelles dimensions.

17.- Réfléchir et avoir une vision extérieure de ses propres oeuvres et interprétations.

18.- Placer ce travail dans des expériences professionnelles.

19.- Avoir carte blanche pour la présentation de son propre travail.

No hay comentarios:

Publicar un comentario