viernes, 29 de marzo de 2013

Matière 10. Danse comme vide, vide comme danse: Danses sacrées


Sessions 1 et 2 .

«Sol» De Cecile François Apsàra. Ritual Flamenco.
À Espace En Cours.
Vendredi 5 ( 18h a 19 30h ) et Samedi 6 ( de 14 h a 19h 30) Avril de 2013.

Travail pédagogique autour de SOL avec Cécile Fraçois Apsâra.
  

http://encours.net/
 


Décomposition en actions minimales à partir d'une phrase chorégraphique issue flamenco, et par la recherche de l'essence du mouvement.
Inspirée d’un texte d’Antonin Artaud sur le nombre 12 extrait d’Héliogabale ou l’Anarchiste couronné, la chorégraphe, Cécile Apsâra, expérimente ce cycle de 12 temps, une structure rythmique caractéristique de l’art flamenco qui se composent de rythmes binaires et ternaires.
Je remets en cause la stabilité, de la traditionnelle mesure à 12 temps. Le déséquilibre est produit par l’exploration du mouvement infini du ternaire et l’enfermement du binaire pour arriver à la fin à la combinaison des deux et retrouver par là un équilibre.
Recréation à partir du Sacre du printemps "La danse des ancêtres" de Stravinsky.
J'ai choisi cette musique extrêmement connue comme source d'inspiration pour travailler sur le rituel. Cette musique, c'est la terre qui s'éveille, la terre sonore.

Sur la thématique du chiffre 12 : scander plutôt que compter.
Je m'appuie sur la symbolique du chiffre 12, qui est la multiplication des trois principes alchimiques : souffre, sel et mercure, par les quatre éléments : terre, eau, feu, air. Les participants scandent en marchant sur un cercle le rythme de soleá : azufre (1) sal (2) mercurio (3), silence (4 5 6), tierra (7) agua (8) fuego (9) aire (10), silence (11 12). Ensemble, nous scandons cette phrase. Un rituel visant à nous rassembler et à nous laisser guider par la force rythmique en éveil. Celle qui est, au-delà de nous-mêmes, médium de la mémoire collective. C'est une formule magique qui nous permet de pénétrer derrière le miroir du spectaculaire.

∼ 

Le centre perdu et retrouvé, l'équilibre perdu et retrouvé.
Le chant traditionnel flamenco de SOL dit : “Fui piedra y perdi mi centro y me arrojaron al mar,
y al cabo de tanto tiempo, mi centro vine a encontrar”.
"Je fus pierre et j'ai perdu mon centre et on m'a jeté à la mer, et après bien longtemps, mon
centre, je suis venu le retrouver."
Finalement en s'appuyant sur les techniques ancestrales, chacun peut essayer de créer son
propre rituel : à partir de l'enracinement et de la respiration, on cherche le sens de ce qu'on
fait par des définitions d'actions, lesquelles donnent des mouvements. On fait des poses et
contre poses, on lie l'infini au fini pour trouver sa propre expression libre autour du cercle, sa
danse à soi.


Information et inscription:
Laboratorio SLD
56, rue de la Réunion 75020, Paris.
0033 (0) 143719562

http://laboratoriosld.blogspot.fr/


http://www.facebook.com/LaboratoireSld

https://twitter.com/LaboratoireSLD
www.saludlopez.net

No hay comentarios:

Publicar un comentario