sábado, 23 de febrero de 2013

LaboratoireSLD
--------------------
La pensée en mouvement en « Tierra de nadie »
De no man's land à-nomal nomade.
---------
Expérience pédagogique en création.
-------------- 


 


DESCRIPTION:

La descripción* de la versión 0 del laboratorio en general se podría concretar en una idea, formulándola como un deseo, rescatar la memoria para perpetuar la sabiduría, pero nos dice Cioran;
C- « Il y a des idées qui n'ont quelque poids que si on a le bon goût de ne pas les approfondir; dès qu'on veut les développer, expliquer, fonder, elles s'effritent et révèlent leur néant »
S- Y continua,
C- « En soi, il se pourrait que le cafard ne fût rien d'autre qu'une désolation a la recherche d'un prétexte qui la justifie »,
S- Entonces, faire un voyage pour fuir l’idée et retrouver tout ce qu'on abominait partant.
A pensadores en movimiento
la idea
fuir le vogaye et retrouver partant la tierra de nadie

Encuentro que es interesante realizar una tarea de razonamiento sobre este espacio de libertad...
C- « Douceur de vivre »
S- ...Y al mismo tiempo de peligro entre las cosas,
C- « A disparu avec l' ávènement de bruit »,
S- ...También entre las disciplinas artísticas, como una evolución de lo que llamamos « Lo común »,
C- « Le monde aurait du finir il y a cinquante ans »
S- Y no diré que es el espacio de la « diferencia » tampoco. C- « ou, beaucoup mieux, il y a cinquente siècles ». « N'empêche ! Tant de conviction doit correspondre à une réalite et traduire quelque message . On ne peut croire qu'il s'agisse d'un simple exercice ».
S- Algo nuevo !,
C- « Il est l'ancien des anciens »
S- La misión. Y en ese momento, oimos a Manuel Delgado conferenciando online desde el ordenador;
D- « No para llegar a un discurso coherente que nos reconforte »,
C- « Je n'ai connu aucune joie que je n'aie expiée d`une manière ou d'une autre »,
D- « No reducir por la vía del discurso la complejidad de la naturaleza »,
C- « J'ai expié toute joie, j'ai payé pour tout plaisir ».
D- « Sino para encontrar la vida. Leer enloquecidamente Durkhein. Ir con una linterna por la ciudad como Bataille, Leiris, cual es el lugar del acontecimiento? ».
C- « Par malheur cet endroit est trop beau pour qu'on puisse s'en arracher sans déchirement. Le danger d'habiter un monde trop beau ».
S- Por ejemplo en filosofía un ejercicio de reciclaje sería poner a Bergson , Deleuze y Badiou y reflexionar , no sobre lo común, tampoco lo diferente, sino lo que hay entre,
D- « Disipar el humo de la idea de comunidad o de espacio publico, de ciudadanismo, las caricaturas de los idealismos a los que no le importa la vida real, lo que esta fuera de los discursos, hay que coger por la solapa la realidad, como se vive, hablar del mundo, la mayor obscenidad, que hoy por hoy parece no interesar a nadie. »
« Lo que buscamos ya existe, ya esta, lo que decían los situacionistas "bajo los adoquines hay una playa",
S- Y también decían "la imaginación al poder", "no queremos un mundo donde la garantía de no morir de hambre se compense con la garantía de morir de aburrimiento". Como Diogenes..
D- Pensaban y caminaban, si quieres ponerte a pensar, camina, una sociedad se nutre de lo que la altera, situaciones
panópticas ».
C- « La désgregation « morale » lorsqu'on sort de la course, et qu'on n'a plus de rivaux, parce qu'on vit en dehors des valeurs
courantes ».
D- « Comunidades de lucha, no un refugio, sino, compliquémonos la vida, aunque no nos volvamos a ver nunca...qué pedimos ?: Otra cosa, que no sabemos lo que es. Otra cosa.
C- « Le moi se dissout dans le paradis ou dans tout ce qui y resemble ».
S- Necesitamos pensadores en movimiento.

*Dialoge imaginaire avec Cioran « Cahier de Talamanca » et Manuel Delgado, conférence « Lo común y lo colectivo »
PARTICIPANTS:

Appel aux penseurs en mouvement. Ce projet de formation-création s’adresse aux artistes, interprètes et créateurs en arts vivants et visuels, et à toutes personnes intéressées, qui peuvent s'inscrire soit dans le projet en entier soit par matière.

Le laboratoire offre également une série d’activités parallèles, ouvertes au public intéressé.

Le laboratoireSLD est annuel et se déroule sur deux périodes de trois mois chacune. La première partie aura lieu à Paris entre les mois de mars et juin 2013 et la seconde entre octobre et décembre de la même année.

Chacune de ces phases se compose de 150 heures d'enseignement mais également de pratiques et d'activités parallèles complémentaires, pour un total de 300 heures d'activités qui porteront sur différentes matières dont l'axe principal sera, dans la version 0 du laboratoireSLD, « La penseé en mouvement en « Tierra de Nadie ». De no man's land à-nomale nomade.

DATES ET LIEUX

Paris (France)

Du 18 mars au 17 juin 2013 (13 semaines) PHASE I. Version 0.

INSCRIPTION:

La date limite d'inscription pour participer à la première partie du laboratoire est le 17 de mars 2013.

A partir de juin 2013 s'ouvriront les inscriptions pour la seconde phase, jusqu'au 8 septembre 2013.

Dans la mesure des places disponibles, il est possible de s'inscrire dans différentes matières de manière indépendante en respectant les mêmes délais d'inscription.

Pour les activités parallèles, ainsi que pour les autres programmations relatives au laboratoire, les délais d’inscription seront communiqués ultérieurement.

Les heures de cours qui se tiendront dans différents lieux de la ville auront lieux du mardi au samedi dans la première phase du laboratoire.

Le coût du laboratoire en entier s'élève à 900€, ou 300 €/mois, plus une adhésion de 35 € au laboratoire. Il est possible de solliciter l'une des bourses offertes par le laboratoire et d'autres proposées par différents organismes, comme aide pour le transport et le logement pour les participants ne résidant pas à Paris.

L'information et la documentation nécessaires à la demande de bourses par d'autres organismes seront facilitées. Le prix par matière indépendante oscille entre 100 et 120€ / mois selon l'option.

L'abonnement peut se réaliser par deux options:

OPTION A. Paiement intégral lors de la réservation.

OPTION B. Un premier paiement de 400€ + 35€ d'adhésion (435€) lors de la réservation et un second paiement de 500€ lors du deuxième mois du laboratoire.

Le paiement par matière indépendante pourra se réaliser mensuellement avec paiement de l'adhésion au préalable.

Les activités parallèles et celles qui sont réalisées spécifiquement en collaboration avec d'autres entités ouvertes à tout public seront gratuites ou auront un prix stipulé avec réductions, selon l'activité et le public.

Pour obtenir une bourse, pour participer au projet veuillez envoyer un CV et une lettre de motivation à

corespondencia@saludlopez.net .

L'attribution des bourses sera décidée par les représentants des organismes mécènes et la direction du LaboratoireSLD.



Plus d’information

Laboratorio SLD
56, rue de la Réunion 75020, Paris.
0033 (0) 143719562
http://laboratoriosld.blogspot.fr/
www.saludlopez.net
DESCRIPTION DES ACTIVITÉS:

Version 0. PHASE I

Ateliers avec des artistes invités. Ces ateliers, de durée variable, se fondent sur des projets réalisés et produits par les artistes invités. Dans cette dynamique, les ateliers proposés visent à mettre en oeuvre une idée ou la réalisation de petits travaux de théâtre, danse, intervention urbaine, etc.

Ceux-ci seront présentés ou partagés avec le public, avec la participation de collectifs artistiques de la ville. Ils seront accompagnés d’activités telles que des conférences, des démonstrations vidéo, ... qui seront ouvertes aussi au débat avec le public.


MATIERES:

1. « Réparations chorégraphiques sur la théorie du Geste de Delsarte ». 11 sessions (tous les mardis de 12h30 à 19h, repas présentation, atelier, mise en scène-exposition des résultats de l'atelier) dans différents espaces.

2. « Médiation, emploi et développement en danse: Conception, direction et gestion de projets ». 11 sessions (tous les mercredis de 9h30 à 12h30) dans différents espaces.

3. « Strange days: troc avec la danse ».11 sessions (tous les mercredis de 14h à 21h, visite dans différents lieux de danse de la ville, carte blanche au travail des participants).

4. « Méthodologies chorégraphiques, constructions, émanations et inférences ». 11 sessions (tous les jeudis de 10h à 13h, atelier et repas réflexion) dans différents espaces.

5. « Danse de langue: signes et textes ». 11 sessions (tous les jeudis de 14h a 17h30, rencontre -exposition, , suite de la présentation) dans différents espaces.

6. « Soma: Mouvement perpétuel ». 11 sessions (Tous les jeudis de 19h à 10h30, présentation), dans différents espaces.

7. «μάχομαι, Maquia à la dérive ». 11 sessions (tous les vendredis de 10h à 12h) dans différents espaces. 8. « Danse et interactivité ». 6 sessions plus un atelier intensif ou une installation. (six vendredis de 14h à 19h30 et samedi à partir de 14 h), dans différents espaces.

9. « Outres nouveaux, danse et multimédia ». 2 sessions, plus un atelier intensif ou une installation (deux vendredi de 14h à 19h30 et samedi à partir de 14h) dans différents espaces.

10. « Danse comme vide, vide comme danse: Danses sacrées ». 11 sessions (tous les vendredis à partir de 19h, atelier, exposition ou représentation suivit d'une consécration festive) dans différents espaces.

11. « Le commun (le visuel) et le collectif (le chorégraphique) ». 3 sessions, plus atelier ou exposition (trois vendredis de 14h à 19h et les samedis à partir de 14h) dans différents espaces.

12. « Notre danse de tous les jours: Entraînement du danseur ». 11 sessions (tous les samedis de 9h30 à 13h, déjeuner présentation, atelier, repas réflexion) dans différents espaces.


INTERVENENTS

Le laboratoire, dirigé par Salud López est en collaboration avec l’espace « En Cours », et se déploie dans plusieurs endroits de la ville de Paris avec les interventions de:

Andrea Dadvison, Antonio José Flores, Christian Toullec, Dora Garcia, Fabienne Gotusso, Fabienne Larroque, Genevieve Mazín , Georges Madar, Javier Milara, Julie Heintz, Lluis Goméz, Marce Li Antunez, Mario Sánchez, Norio Yoshida, Philippe Côte, Violeta Salvatierra...
LaboratoireSLD

« Salud L. approfondit ses connaissances techniques précédentes (méthodologie scientifique, études de psychologie, techniques de danse différentes: classique, moderne, contemporaine, composition, théorie du geste de Delsarte, tauromachie , life form, flamenco et diverses études). A partir de ces principes, elle s'est proposée, dans ce laboratoire, d'amplifier son expérimentation chorégraphique. En partant de la danse, la chorégraphie devient un langage à travers la comparaison, l'assimilation et la différenciation avec d'autres langages tels que le cinéma, le théâtre, la télévision, le numérique (...), à la recherche d'un contact physique avec la pensée elle même, "incarnée", de même que le contact avec le phénomène qu’est le public dans l'acte performatif. Art de la scène "découvert", une danse de l'essence (¿?).

Dans ce laboratoire sont repensées: La relation entre le danseur-acteur et le spectateur, acteur lui aussi; la relation entre le texte chorégraphique et le chorégraphe , le danseur-acteur, le spectateur -acteur, le spectateur-acteur à distance et enfin le lecteur; est repensé aussi le but même de la danse et de la chorégraphie, de l'éthique et de la technique employée.

Au gré de l'intuition, on radicalise l' attraction pour le texte (littéraire, texte écrit, musical, filmique et l'image comme texte, signe et symbole) au profit de la chorégraphie. En adaptant et en revisant des textes, classiques ou non, à partir de l'optique de leur structure comme une réinterprétation ou une réactualisation. On n'utilise pas les mots des textes, mais leurs traductions « choréo-éthiques »; on n'ajoute rien aux textes, on ne les modifie pas , mais on construit rigoureusement sur les structures intérieures de l'oeuvre elle même pour les rendre visibles.

Pour Salud López la danse est: pensée (mots , partie et oeuvre), avant, avec et après le mot et le geste. Elle est perception, mouvement, émotion et sentiment, pré-in- et conscient du corps transi de lui-même. La danse commence où le mot est verbe ».

--------------------

Avec le laboratoire comme point de départ, d'autres activités ou applications du laboratoire se réalisent, ouvertes à tout public et à d'autres programmes, liés à différentes entités et organismes avec des programmations pensées pour ces structures de collaboration, que nous appellerons objet spécifiques. De plus, pendant le laboratoire se produiront différentes oeuvres artistiques, de danse, scéniques, musicales, audiovisuelles, plastiques. Mais aussi une archive audiovisuelle, un dictionnaire et une revue, comme objets qui servent de liaison entre les différentes matières données et réalisées par les propres participants au laboratoire, Seront aussi exposées les différentes démarches proposées pour des initiatives sociales, éducatives, le travail thérapeutique, et scientifique, fruits des réflexions et pratiques réalisées dans le laboratoire.

La dernière semaine du laboratoire se déroulera en conclusion de la première partie. Un événement sera organisé par les participants et les collaborateurs. Dans cet événement, qui aura la forme d'une exposition, d'un festival, d'une foire, seront exposés les travaux réalisés pendant le laboratoire. Tout le matériel généré, la bibliographie et les différents objets seront archivés comme matériel de consultation disponible en ligne à travers différents dispositifs.

Le laboratoire fonctionnera avec le suivi d'un groupe de réflexion externe et consultatif, formé par des personnes représentantes de différents domaines, pour aider à valoriser les expériences, ses implications et ses dérives, mais également à établir des buts concrets, permettant à ceux de la *version 0* du laboratoire, de valider cette expérience pédagogique comme enseignement supérieur. Le laboratoireSLD constitue en lui-même un travail sur le terrain pour les étudiants en danse de l'université Paris VIII qui sont en train de collaborer à sa construction, (Appel à participation à collaborer lancée en décembre 2012) et a comme objectifs:

1.- Montrer comment on peut arriver, depuis les connaissances et les expériences réalisées à travers la création artistique , à parler et rechercher dans différents domaines comme le domaine scientifique (physique, anthropologie, immunologie…), le domaine des sciences sociales (historique, économique, idéologique, politique, artistique et littéraire) ou le domaine linguistique.

2.- Établir les fondements, les bases théoriques et une méthodologie de travail dans le domaine de la creation artistique.

3.- Introduire un moteur de dynamisation, à travers l'animation de projets culturels, scientifiques, éducatifs économiques et sociaux, qui partent de la création artistique.

4.- Acquérir et trouver les connaissances techniques, les outils et la dynamique de travail nécessaires pour intégrer toutes les ressources qu'il faut mettre en marche pour réaliser des projets.

5.- Obtenir une solide connaissance du corps (dans son acceptation la plus ample, qui inclut la pensée et la distance) ses possibilités expressives et communicatives comme point de départ.

6.- Comprendre la mécanique du corps et des objets, son interaction avec des notions de type psychologique (perspectives, affectives et identitaires), socio-économique, éthico-politique et esthétique.

7.- Connaître les théories et pratiques des différentes manières d'entrer en action depuis le corps et l'ensemble des choix a priori entre différents plans, contextes et paysages.

8.- Établir les structures nécessaires pour entreprendre des actions et élaborer des langages plus complexes.

9.- Aiguiser la perception, l'intuition, le sens critique et auto-critique, mais aussi la capacité analytique des différents enjeux mis en pratique.

10.- Apprendre à reconnaître dans l'urgence ce qui est demandé, les recours et les possibilités de ce qui est disponible pour mettre en fonctionnement les moyens nécessaires selon les situations, en prenant en compte les différentes approches et contextes.

11.- Concevoir et réaliser un projet ou une oeuvre artistique, de caractère éducatif, social et de recherche, mais aussi savoir l'exposer et le promouvoir.

12.- Pratiquer de manière fluide les outils qui sont proposés.

13.- Utilisation et application des connaissances acquises à de nouvelles situations, à des projets plus complexes.

14.- Apprendre des erreurs pour les sauver, les reconduire, les utiliser.

15.- Explorer les bases de la représentation, les gestes, les temps, les émotions et les pensées.

16.- Donner vie aux interprétations en ajoutant de nouvelles dimensions.

17.- Réfléchir et avoir une vision extérieure de ses propres oeuvres et interprétations.

18.- Placer ce travail dans des expériences professionnelles.

19.- Avoir carte blanche pour la présentation de son propre travail.